Astuces pour les mamans qui travaillent

Publié le par Maviedemaman21

Avant de reprendre mon travail je trouvais toujours que les journées passaient trop vite et que je n’avais jamais le temps de faire tout ce que j’avais prévu de faire. Je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas ! Alors avant de recommencer à travailler je me suis vraiment demandée comment j’allais m’en sortir pour garder une maison propre, préparer les repas, m’occuper des papiers…. Et surtout garder assez de temps pour profiter de mon fils.

Même si j'ai la chance de terminer assez tôt (en général je suis chez à 17h si je rentre directement), je ne vous cache pas qu’au début ça n’a pas été facile de changer de rythme, se lever de bonheur (et de bonne humeur), nous préparer et essayer de ne pas arriver en retard ! Le soir c’était aussi la course, sortir les chiens (on était en appartement à ce moment-là), faire le ménage, préparer à manger, donner le bain, me doucher… tout ça avec un mari qui rentre tard et qui avouons-le ne met pas beaucoup la main à la pâte !

Et puis au fil du temps j’ai trouvé une organisation pour ne plus courir après le temps et avoir le temps de faire autre chose que travailler ou m’occuper de la maison même la semaine !

Ces petits « secrets » pourraient se résumer en 3 mots : planification, lâcher prise et portage.

 

 

Planification :

J’ai différents « degrés » de planification.

- Pour la semaine : je vais prévoir à l’avance (autant que possible) les « sorties » que je vais faire la semaine (aller voir les copines, le médecin, les magasins…) et je vais essayer de ne pas en prévoir tous les soirs de la semaine (en général je n’en prévois pas le lundi car c’est le jour où je vais chercher les courses au drive et le vendredi j’évite aussi car je pars à la danse donc on mange tôt). En rapport avec mes sorties je planifie mes repas. Soit je vais prévoir un repas très rapide à préparer pour le soir où je vais rentrer tard (enfin tard tout est relatif 19h-19h30 quoi !) soit je vais prévoir un repas que j’aurai pu préparer d’avance la veille ou l’avant-veille. En général je garde aussi un jour où je vais préparer plusieurs repas pour la semaine.

- Pour le jour même : en général avant même de rentrer chez moi je sais déjà ce que je vais faire et dans quel ordre. Ça commence la plupart du temps par une tétée et un petit moment de jeu avec mon fils. Ensuite du ménage ou détendre/étendre une lessive. Quand il fait beau on passe ensuite un petit moment dehors pour aller arroser le potager et les plantes. Ensuite le bain (un jour sur deux) et préparation du repas si je ne l’ai pas préparé d’avance. Le soir où je prépare les repas pour plusieurs jours je saute l’étape ménage. Si le repas est déjà prêt, que ce n’est pas le jour du bain (qui soit dit en passant est souvent programmé un jour où je n’ai pas de sortie de prévu) ou qu’il me reste un peu de temps, j’en profite pour faire quelques papiers ou préparer mes colis d’écharpes (hum hum) ou tout simplement pour me poser et ne (presque) rien faire. Après le repas, je fais la vaisselle et je pars me doucher pendant que papa lit des livres ou se chamaille avec notre fils. Il nous reste ensuite une bonne demi-heure pour lire des histoires avant d’aller au dodo. Une fois qu’il est couché en général je ne fais rien sauf grosse urgence ! Juste avant d’aller me coucher quand je monte me laver les dents je prépare en même temps ses habits pour le lendemain. Au final ça ne fait pas tant de choses à faire par jour et il m’arrive même de me demander comment cela se fait que je n’arrivais pas à faire tout ça avant de reprendre le travail (mais j’oublie que j’avais un bébé RGO, que je ne portais pas aussi souvent que maintenant et que j’étais beaucoup plus exigeante avec moi-même)

- Repas : avant de faire mes courses je prévois 9 repas pour la semaine (un pour chaque soir de la semaine + midi et soir pour le week end). Je fais ensuite ma liste de course en conséquence et je commande mes courses au drive le samedi soir depuis mon canapé. Comme je vous le disais plus haut je prévois en général des repas qui peuvent se préparer d’avance ou rapides à préparer si j’ai des choses de prévu après le travail.

- Lessive : en général j’en fais 2 par semaine, une le week end et une en semaine. Je la programme le soir pour qu’elle soit finie le lendemain juste avant que je rentre du travail.

- Ménage : le soir je passe un petit coup de balai ou d’aspirateur et je fais un peu de rangement, je garde les grosses tâches comme laver le sol ou les poussières pour le week end (sauf bien sur si c’est trop sale)

Je crois que c’est à peu près tout ce que je planifie. De manière générale j’essaye de ne pas prévoir trop de choses à faire le même soir et si j’ai un imprévu de dernière minute je reporte certaines taches au lendemain (oui je sais ce n’est pas bien ^^)

 

Lâcher prise :

Avant de reprendre le travail, je mettais un point d’honneur à ce que mon appartement soit toujours propre. En effet notre entourage qui ne connait pas la situation de « maman au foyer », se dit que nous avons toute la journée « juste » pour s’occuper de notre bébé (un bébé c’est bien connu il faut juste le nourrir et lui changer ses couches et sinon ça ne fait que dormir !) et pour faire le ménage et la cuisine. Je pense que la pression (même inconsciemment) est telle qu’on se le met en tête et qu’on fait tout notre possible pour ne pas que quelqu’un nous reproche de ne « rien faire ». Bien entendu tout cela est faux et s’occuper d’un bébé prend énormément de temps ! Rajouter à cela la fatigue de l’accouchement et la mise en place de l’allaitement qui peut être laborieuse, la vie de jeune maman au foyer n’est vraiment pas évidente. Quand j’ai repris le travail je me suis demandée comment j’allais réussir à tout concilier. Au départ j’essayais d’avoir une maison aussi propre qu’avant mais je me suis très vite rendue compte que ce n’était pas possible (à part passer tout son temps libre à faire le ménage et ne plus profiter de son enfant). J’ai donc décidé de lâcher prise et de faire les choses à mon rythme. Non ce n’est pas grave si l’aspirateur n’est pas passé tous les jours, si mon évier ne brille pas et que ma lessive reste étendue pendant 3 jours ! Alors certes cela fait quelque fois désordre mais j’assume. Je préfère passer du temps avec mon fils, faire des activités ou me reposer plutôt que de passer mon temps à faire le ménage juste pour le plaisir d’avoir une maison irréprochable et être une parfaite fée du logis.

 

Portage :

Vous l’aurez remarqué, il fait partie intégrante de notre vie. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir porté plus les 1 er mois je pense que cela m’aurait évité biens des tensions ! Au départ je portais essentiellement dehors pour sortir les chiens ou pour aller faire une petite course. Il me semble me souvenir que c’est justement quand j’ai repris le travail que je me suis mise à beaucoup plus porter. Quand je récupérais mon bébé le soir il dormait encore avant le repas sauf que je passais de trèèès longs moments à essayer de l’endormir et surtout à le poser dans son lit. Au final je perdais énormément de temps et je ne pouvais rien faire. C’est là que je me suis dit que si je le portais il pouvait faire sa sieste dans mon dos pendant que je faisais la cuisine et le ménage. Ainsi je gagnais du temps et lui pouvais profiter de sa maman qu’il n’a pas vu de la journée (et moi de lui). Maintenant cela fait un moment qu’il ne fait plus de sieste en rentrant de la crèche mais je continue toujours de le porter quand je m’occupe des tâches ménagères (quoique ces derniers jours il commence à ne plus trop vouloir). Cela nous permet de passer du temps ensemble et puis c’est un peu comme l’allaitement pour moi c’est devenu une drogue^^^ Je pense que sans le portage je ne pourrais jamais passer 1h-1h30 à cuisiner pour préparer mes plats d’avance sans être sans cesse déranger. Je ne pourrais pas non plus passer l’aspirateur et la serpillère tranquillement. Et des fois je le porte devant juste parce qu’il a envie d’un câlin et que c’est tellement bon d’être dans les bras de sa maman et pour moi de le sentir tout contre moi. En lisant cela on peut penser qu’un enfant qui est tout le temps porter ne pourra jamais être autonome et sera toujours « collé » à sa maman mais au contraire cela lui permet de remplir son réservoir d’amour et ensuite de partir explorer le monde beaucoup plus sereinement. Je vous parlais d’ailleurs de tous les avantages du portage dans cet article ICI.

Voilà donc mes petits « secrets » d’une maman qui travaille tout en essayant de profiter un maximum de son bébé !

Dites-moi si vous aussi vous avez des astuces pour réussir à tout concilier ?

Commenter cet article