Retour sur la conférence "Famille presque zéro déchet"

Publié le par Maviedemamannatur'elle'ment

Retour sur la conférence "Famille presque zéro déchet"

Mardi j'ai assisté à la conférence de Jérémie Pichon, le papa de la Famille presque Zéro Déchet. Cette conférence était organisée en lien avec l'association Chevigny Environnement. J'ai eu envie de m'y rendre car je me sens de plus en plus impliquée dans une démarche Zéro Déchet, ou du moins les limiter au maximum, et qui pour moi va un peu de pair avec une attitude minimaliste.

La conférence :

Elle a débuté par un petit mot du Président de l'association Chevigny Environnement, Christian Preioni, et une présentation des différents acteurs de la région qui contribuent à nous aider dans notre démarche Zéro Déchet. Je n'ai pas tout retenu et noté et je n'arrive pas à retrouver les informations sur leur site internet mais il y a déjà 3 boutiques de vrac sur Dijon qui sont : "D by Day", "Au gramme près", et "La bonne mesure". Il a également cité, entre autres, La ferme de la Noge située à Quétigny qui propose des ventes de produits bio ou encore Druydès qui propose des cosmétiques naturels et solides.

Jérémie Pichon a ensuite pris la parole et nous à présenter le déroulement de la conférence :

  • Pourquoi une démarche zéro déchet ?
  • Comment y parvenir
  • Bénéfices
  • Conclusion

 

POURQUOI UNE DÉMARCHE ZÉRO DÉCHET

Au départ Jérémie Pichon était éducateur à l'environnement, il participait à l'apprentissage de l'écologie dans les écoles, dans le Vercors. Il est également passionné de sports de glisse. En 2001, il a groupé sa passion pour l'écologie et pour la glisse et créé l'association "Montagne Riders" qui avait pour but de ramasser les déchets sur les pistes de ski. Il a été vraiment étonné et choqué de tout ce que les skieurs pouvaient laisser comme déchet ! Au pied des télésièges par exemple, ils ramassaient les mégots de cigarette à la pelle tellement il y en avait ! Il faisait également parti d'autres ONG sur l'environnement et l'écologie. Avec toutes ces démarches il s'est aperçu que l'action pour préserver l'environnement et diminuer nos déchets pouvait se faire depuis le bas (et non pas compter sur les hommes politiques par exemple).

Le plastique est devenu un énorme fléau de nos jours et il nous entoure  ! Il nous a montré une photographie de Chris Jordan qui montrait le contenu de l'estomac d'un oiseau mort car il avait ingéré trop de poissons qui avaient eux-mêmes ingérés trop de plastique. D'ici à 2050, il y aura plus de plastique que de poisson dans l'océan ! Le plastique se désintègre en micro ou nanoparticules et passe dans la chaine alimentaire pour finir par être ingérer par les Hommes, avec bien sur des substances comme le bisphénol ou les phtalates, puissants perturbateurs endocrinien !

L'homme a deux "solutions" pour faire disparaitre les déchets. Solutions entre guillemets car en fait les déchets ne disparaissent pas. 

- Les incinérateurs : pour une tonne de poubelles, 200kg de mâchefer est produit. Ils sont donc source de pollution et sont utilisés pour construire les routes et les bâtiments ou alors enfouit. L’incinération produit également de la fumée qui reste polluante malgré les filtres.

- L’enfouissement : il s'agit de mettre nos déchets dans un grand trou protéger par une membrane. Mais avec la pluie, il en résulte un lixivia qui est donc constitué de toute la toxicité et la pollution de nos déchets, qui est emmené à la station d'épuration avant de retourner dans le cycle de l'eau.

Nos déchets ne disparaissent pas, on déplace seulement le problème !

On fait parti d'une société de surproduction et de surconsommation d'où une surproduction de déchets également. On estime à 390kg de déchets par français/an (590kg avec les déchets qu'on emmène à la déchetterie), mais ce n'est que la partie visible de l'iceberg ! Il y a également la partie cachée lié à la fabrication des objets (matière première qui est transformée avec de l'énergie). En moyenne un européen consomme 50 T de ressources. En terme de crédit, on utilise en 7 mois ce qu'on devrait utiliser sur une année.

Si chacun s'engage à réduire ses déchets, cela permettrait également de protéger la matière première et l'énergie qui ne sont pas renouvelables.

Leur parcours jusqu'au zéro déchet:

Durant leur première année de zéro déchet, ils sont passés, pour une famille de 2 adultes et 2 enfants, d'une poubelle tous les 3 jours à une poubelle par mois. La 2ème année, une poubelle tous les 6 mois (+ 5kg de compostage et de recyclable). Enfin la 3ème année ils ont eu en tout et pour tout seulement un bocal de déchet !

 

COMMENT PARVENIR AU ZÉRO DÉCHET ?

Tout bêtement en n'achetant pas de déchets ! Il faut alors pour chaque chose trouver comment la remplacer. Par exemple pour le beurre, au lieu de l'acheter en supermarché, ils vont l'acheter chez leur fromagère et le transporte dans une boîte en verre.

Ils ont également fait un grand désencombrement et ce sont poser la question de savoir s'ils avaient vraiment besoin de tel ou tel objet.

Enfin en consommant autrement :

  • de manière durable (objet avec longue durée de vie)
  • labellisé (bio, équitable...moins consommatrice d'énergie)
  • réparable (pour augmenter la durée de vie)
  • recyclable (pour réutiliser la matière et diminuer la consommation de matière première)

Pour chaque achat qu'on a l'habitude de faire il nous a donné leur solution (en sachant qu'ils ne fréquentent plus les supermarchés sauf pour acheter les croquettes de leurs chats qui en veulent que des croquettes industrielles)

1) Courses/alimentation :

Avoir dans sa voiture un kit cabas/sacs en tissu/boites en verre

  • trouver un fournisseur pour chaque produits frais comme les fruits et les légumes, la viande, les produits laitiers... en privilégiant ainsi les producteurs locaux.
  • Magasin de vrac pour le reste des produits

Au total pour manger bio, local, plus sain et zéro déchet ils dépensent 120€/semaine pour 4 contre 135€ en supermarché

Ils consomment également à flux tendu et doivent adapter leurs menus aux produits de saison.

Ils mangent donc mieux et pour moins cher !

 

2) Les produits d'entretien :

Ils ont remplacé tous leurs produits par :

  • du savon
  • du vinaigre blanc
  • du bicarbonate de soude
  • des huiles essentielles
  • des cristaux de soude
  • du percarbonate
  • de l'acide citrique

Que des produits neutres pour l'environnement et pour la santé, qui peuvent être achetés en vrac et très économiques.

Vous trouverez d'ailleurs plein de recettes sur leur site internet

 

3) Cosmétiques :

  • Les tampons et les serviettes jetables ont été remplacé par une cup et des serviettes lavables
  • Les brosses (à dents, à ongles, à cheveux) sont en bois (compostable)
  • le savon est pris en vrac
  • le rasoir est en bois avec une lame en acier inoxydable
  • les mouchoirs en tissu
  • le dentifrice est fait maison....

 

4) Concernant les enfants :

Le mots d'ordre est "moins et mieux". Ils ont déjà vendus 3/4 des jouets pour ne garder que ceux avec lesquels ils jouaient vraiment.

  • moins de jouets et d'occasion (pour éviter l'emballage et la consommation de matière première et d'énergie)
  • bonbons en vrac
  • louer les jouets à la ludothèque par exemple
  • fabrication des goûters maison

 

Un Noël Zéro Déchet :

  • jouets d'occasion
  • papiers cadeaux en tissu
  • cadeaux immatériels (activité, voyage...)
  • décoration faites maison

 

5) Les objets en général :

  • choisir des objets en bois, inox, métal, verre plutôt qu'en plastique. Ils dureront plus longtemps et seront compostables ou recyclables.

 

6) A l'extérieur :

Pour manger à l'extérieur, privilégier l'inox (boite à pique nique, verre, paille...) et refuser tout ce qui est emballage par exemple quand vous allez acheter un sandwich.

 

7) Les vêtements

Acheter d'occasion

 

L'occasion est vraiment une démarche écologique car elle permet d'éviter les emballages, le consommation de matière première et d'énergie, les produits chimiques (contenus dans les vêtements par exemple)...

 

Il y a certains objets de leur quotidien pour lesquels ils n'ont pas encore trouvé la solution ou dont la solution n'existe pas encore. Par exemple pour toutes les bouteilles en verre, il vaudrait mieux remettre en place le système de consigne plutôt que le recyclage qui est en fait une aberration. Les médicaments dont la production est très polluante représentent 30% de survente qui va être brulé. Il faudrait pouvoir les acheter en vrac... Pour les croquettes de leurs chats ils n'ont pas trouvé de solution non plus (ils en veulent pas de leurs préparation maison). Les loisirs génèrent également des déchets (surf entre autre mais il a trouvé quelques solution avec des combinaison en néoprène végétal ou des planches avec une très grande durée de vie).

Enfin il y a également des limites dans tout ce qui est téléphone et ordinateur, car leur production est très énergétique et leur destruction très polluante, d'autant plus qu'ils ont maintenant une durée de vie courte et qu'ils ne sont pas souvent réparables. Il nous a parlé de la marque Fairephone qui s'engage à faire les mises à jour durant 15 ans et dont chaque pièce est réparable.

La voiture également n'est pas facilement remplaçable et l’électrique n'est pas mieux niveau déchet. Il faudrait mettre en place des transports collectifs efficaces qui marchent par exemple au biométhane. 

 

BÉNÉFICES

  • changement de l'empreinte écologique en terme carbone, eau, énergie...
  • économie de 30% sur un an
  • on protège notre santé en mangeant mieux (bio et local) et en n'utilisant plus de produits chimiques cosmétiques, habits, entretien...)
  • on est mentalement mieux car on se sent acteur
  • on développe une économie locale et résiliente au détriment des grandes filiales (8 grandes filiales alimentaires dans le monde, on paye 14 milliards pour détruire les déchets qu'elles produisent et elles en payent que 5%)

 

CONCLUSION

Il faut de la patience pour changer ses habitudes et trouver des solutions pour chaque chose. Une fois qu'on a changé ses habitudes on ne fait pas marche arrière et on les garde car c'est tellement mieux. Action après action on voit sa poubelle qui diminue. Il faut être indulgent avec les autres et le faire pour soi.

Un nouveau problème est en train d'émerger, celui de l'empreinte du virtuel et du numérique car le stockage de toutes les données demande de l'énergie. Il en parlera dans son prochain livre qui devrait sortir en septembre 2018.

 

Mind Map Famille Zéro déchet

Mind Map Famille Zéro déchet

Mon ressenti sur cette conférence :

J'ai d'abord été surprise de voir un public aussi nombreux et hétéroclite. Il y avait de tout âge, de 18-20 à 70 ans, homme ou femme. Jérémie Pichon fait vraiment preuve de passion et nous parle de ce sujet tout de même assez lourd avec humour, ce qui facilite les échanges et la prise de conscience. J'ai trouvé la conférence très bien structurée, facile à suivre et très intéressante. Je n'avais pas lu le ivre avant donc je ne pourrais pas dire si elle vient en complément du livre ou si c'est plutôt un calque. Pour ma part il y a déjà beaucoup de choses que je fais en faveur du zéro déchet (je vous en parlait d'ailleurs dans cet article "10 objets du quotidien qu'on utilise plus), je n'ai donc pas vraiment appris beaucoup de choses à ce sujet mais ça fait du bien quand même de se rendre compte des changements qu'on a déjà opérer et des bénéfices que ça engendre. C'est plus la première partie où il décrit la situation qui m'a marqué et m'appris des choses. Elle m'a également permis une plus grande prise de conscience de la situation et m'a donné encore plus envie d'aller dans le sens du zéro déchet.

Au final se convertir au zéro déchet semble simple si c'est fait petit à petit et ne présente que des avantages car ce n'est pas non plus au dépend de notre confort quotidien.

Publié dans zéro dechet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angeline 30/01/2018 18:19

j'aime me promener sur votre blog. un bel univers très intéressant. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) à bientôt.